Jean-François Legaret, président du Groupe UMPPA, Philippe Goujon, président de la Fédération UMP de Paris, député-maire du 15ème arrondissement, et l’ensemble des élus du Groupe UMP au Conseil de Paris font part de leur indignation à la suite de la publication par le site internet lelab.europe1.fr d’un article démontrant l’utilisation à des fins partisanes des moyens de la ville de Paris, pour la campagne de Mme Hidalgo, par ailleurs première adjointe au Maire de Paris.

Il est en effet, précisé à l’appui d’un mail interne d’un responsable administratif de la ville, que le Service Technique de la Propreté de Paris, l'un des plus gros services de la mairie de Paris, qui a notamment la charge de la collecte des déchets et le nettoyage des rues, a été missionné le 18 février dernier pour faire retirer des affiches défavorables à Anne Hidalgo.



Le retrait des affiches sauvages est une obligation légale, mais lorsqu’il est pratiqué au service d’un seul candidat à la mairie de Paris, on est en droit de s’interroger sur la légitimité d’une telle intervention, qui apparait particulièrement choquante. La commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques sera appelée sans attendre sur ces agissements.




Le Groupe UMPPA s’interroge sur l’étendue de telles actions visant à favoriser la campagne municipale de Madame Hidalgo dont les inaugurations factices se multiplient dans le cadre de cette campagne. Il demande au maire de Paris la saisine immédiate de l’inspection générale des services de la ville afin d’identifier clairement tous ces dysfonctionnements.