L’association des paralysés de France (APF) vient de publier ce matin son rapport annuel sur l'accessibilité des villes aux handicapés.



Le résultat est tout simplement accablant : alors que notre capitale avait déjà été rétrogradée de la 20ème à la 44ème place entre 2011 et 2012, on apprend avec consternation que cette année Paris n’a même pas daigné répondre au questionnaire de l’APF, ce qui relègue notre capitale à la 64ème place du classement (Paris étant notée sur la base des résultats qu’elle avait bien voulu communiquer en 2012).



Ce résultat est une honte pour notre capitale, qui plus que toute autre ville doit montrer l’exemple en matière de solidarité et d’intégration des personnes en situation de handicap.



C’est la raison pour laquelle nous avons proposé, Frederic Bouscarle président d'Handipop, un ambitieux plan d’accessibilité, ciblé notamment sur les écoles parisiennes : il n’est pas normal qu’aujourd’hui seulement 108 écoles sur 662 et 7 collèges sur 112 soient totalement accessibles. Le handicap, ce n’est pas les autres, c’est l’affaire de chacun. Il est temps de rattraper notre retard.

Nathalie Kosciusko-Morizet