fact-checking-logo.png

fact-checking-logo.png

Le 21 octobre 2013, Anne Hidalgo est l'invitée de Guillaume Durand sur Radio Classique avec LCI. A cette occasion elle réitère les affirmations sur Autolib' qu'elle avait déjà exprimées le 6 octobre dans Le Parisien :

Le Parisien : "la droite parisienne était contre Autolib’ "

Radio classique : "Quand la droite parisienne a voté contre Autolib'. Pourtant c'est quand même bien Autolib'."

Un mensonge répété plusieurs fois ne fait pas une vérité.

En effet, comme l'a rappelé Laurence Douvin, conseillère UMP de Paris le 15 octobre lors du Conseil de Paris, les élus UMP du Conseil de Paris trouvent eux aussi un intérêt à Autolib' pour lequel ils se sont exprimés positivement lors de toutes les délibérations sur ce projet.

- Février 2009 : Demande de création d'un syndicat mixte ouvert "autolib" et approbation du principe de l'adhésion de la commune de Paris à ce syndicat et du projet de statuts.

- Juin 2011 : Signature avec le Syndicat Mixte Autolib' d'une convention portant superposition d'affectations sur partie du domaine public de voirie en surface de la Ville pour l'implantation de stations et d'espaces Autolib'

- Décembre 2011 : Signature avec le Syndicat Mixte Autolib' d'une convention portant sur la contribution de la Ville de Paris aux dépenses d'investissement au profit du service public de location de véhicules électriques en libre-service dans les parcs de stationnement parisiens.

- Octobre 2013 : Convention avec le Syndicat Mixte Autolib' Métropole relative au déploiement, au financement et à l'exploitation du service public Autolib'. La seule délibération sur laquelle les élus UMP n'ont pas voté pour, fut la première où par manque d'informations de la part de l'exécutif socialiste, ils se sont abstenus