fact-checking-logo.png

fact-checking-logo.png

Le 26 août 2013, Anne Hidalgo était invitée par Laurence Ferrari dans l’émission Tirs Croisés sur i>Télé. Interrogée sur le mauvais état des finances et de la gestion de la Ville de Paris, la candidate sortante a contesté les chiffres de la Mairie de Paris avancés le matin même par NKM.

Anne Hidalgo "La ville de Paris est une ville très bien gérée. Aujourd'hui, nous avons réduit toutes ces dépenses qui ne servaient à rien »

Affirmation péremptoire !

Le dernier audit budgétaire et financier de la ville a été réalisé en 2001. Depuis, aucun organisme extérieur n’a été mandaté par la ville pour donner un avis objectif sur sa gestion.

Et les indicateurs budgétaires alertent plus qu’ils ne rassurent sur la gestion menée depuis 2001.

Les dépenses de fonctionnement ont augmenté de près de 40 % entre 2001 et 2012 , passant de 3,5 à 4,8 milliards d’euros. Le budget primitif 2013 prévoit même une augmentation supplémentaire, à hauteur de 5,4 milliards d’euros, soit 54% de plus qu’en 2001.

Le train de vie de la municipalité payé par les Parisiens est par ailleurs très confortable, bien que peu de chiffres officiels ont été mis à la disposition du public. De source interne, le coût moyen du cabinet d’un des 36 adjoints au Maire est de 500 000€/an (hors locaux et travaux), et la Ville refuse toujours de divulguer le coût de celui de la Première adjointe. Ce sont également 75 chauffeurs et 68 véhicules qui sont mis à disposition des élus et de l’exécutif, pour un coût de 3 millions d’euros par an.

La Ville n’a publié aucune contre-estimation permettant d’éclairer les Parisiens sur ces dépenses.