Jean-François LEGARET, Président du Groupe UMPPA, maire du 1er arrondissement, Conseiller régional, et Philippe GOUJON, Député-maire du 15e arrondissement, Président de la Fédération UMP de Paris expriment leur vive inquiétude face à l’augmentation importante des atteintes aux biens à Paris, semblable aux années Jospin.

Selon le Figaro, les cambriolages ont augmenté de 59 % dans Paris intramuros, pour le seul mois de janvier 2013 par rapport à janvier 2012. Les usagers des transports en commun doivent composer, non seulement avec les retards mais aussi avec une délinquance galopante : + 65 % de vols à la tire, + 24 % de vols simples et +7 % de vols avec violence.

La posture médiatique de fermeté du ministre de l’Intérieur n’est donc qu’un leurre. Le Gouvernement, et singulièrement la ministre de la Justice, entretiennent un discours permissif qui se traduit immédiatement par une augmentation spectaculaire de la délinquance à Paris.

L’absence de fermeté du Gouvernement face aux délinquants d’origine roumaine conduit ces derniers à multiplier les infractions. L’envolée des cambriolages et des vols dans le métro marque une recrudescence de l’activité des réseaux mafieux, exploitant le plus souvent des mineurs. L’inaction du maire de Paris dans le démantèlement des campements insalubres aux portes de la capitale concourt directement à entretenir cette délinquance.